Geek Ta Mère
Bienvenue sur GTM !

Prends un peu de temps et inscris toi ! On réserve une belle section pour les habitués.



 
PortailAccueilS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQMembresGroupes
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 [Test] DmC : Devil May Cry

Aller en bas 
AuteurMessage
Ragna-s
Branleur
avatar

Messages : 177

30012013
Message[Test] DmC : Devil May Cry


Ayant apprécié la démo du jeu, je me suis mis en tête de l’acheter, et c’est après l’avoir trouvé sur le site de la Fnac avec le DLC Vergil’s Fall que j’ai donc décidé de craquer.
Et pour toi, petite communauté de Geek Ta Mère, voici le test tout chaud :
Tout d’abord une petite remise en contexte de cet épisode s’impose au vu du déchainement des fans de la série par rapport au virage à virage à 180 degrés tant visuellement que du fait qu’il s’agisse d’un reboot de la franchise.
Capcom a donc voulu donner un coup de fouet à sa licence en confiant le bébé au studio Ninja Theory, connu pour avoir notamment développé Heavenly Sword et Enslaved, deux jeux à l’aspect graphique travaillé mais au gameplay peu profond. Au départ Ninja Theory propose à Capcom un Dante somme toute classique, se rapprochant beaucoup de l’original. La réponse de Capcom ne se fait pas attendre« Non, on veut du neuf, refaites complètement le perso et l’univers ».
Le studio part alors dans une direction totalement opposée, et plus libre pour l’univers, donnant naissance à un Dante émo (« Donte »), fumeur et anorexique vu dans le premier trailer. Les réactions furent principalement négatives. Malgré cela Capcom est plutôt satisfait et cette direction artistique est conservée même si le design évolua pour donner plus de muscles, enlever le côté goth et fumeur au perso.

Cet épisode est donc un énorme pari de la part du studio et Capcom, l’ont-ils réussi ?


Merci à Valérie Damidot pour la décoration

Graphiquement le jeu tourne sur de l’unreal engine 3, un moteur utilisé jusqu’à la moelle et qui commence à montrer ses limites, ce qui provoque des saccades durant les chargements, les cinématiques et parfois en pleine partie, mais aussi certaines textures franchement dégueulasses. Par contre au niveau artistique c’est absolument magnifique, chaque niveau a sa propre personnalité et entre la fête foraine démoniaque ou la tour prison inversée aucun ne se ressemble. Il faut aussi compter avec le fait que les niveaux sont « vivants » ainsi vous verrez l’environnement se modifier sous vos yeux.

Niveau gameplay, DmC ressemble aux anciens mais avec un nouveau mot d’ordre : accessibilité. Non pas que le jeu soit devenu casual, mais les développeurs sont partis avec l’idée que la spécialité de Dante ce sont les combos qui en jettent et ont donc pensé à un gameplay permettant de sortir des combos mixant sol/aérien sans avoir à passer autant de temps sur le jeu que sur un Street Fighter. Ainsi il y a un bouton pour les flingues, un bouton d’attaque et un bouton pour éjecter l’ennemi en l’air, celui-ci permettant une transition sol/aérien facile.
Il faut aussi prendre en compte les modes « anges » et « démons » qui permettent de switcher entre les armes de types angélique, permettant de facilement taper facilement sur une horde de mobs en échange de dégâts réduits, et les armes de types démoniaque, qui sont des armes lentes mais offrant des dégâts énormes. Les armes peuvent être switchées grâce aux flèches directionnelles, permettant de faire des combos avec toutes les armes de Dante. Grâce à tout cela les combats sont dynamiques, rapide et Dante fait preuve d’une puissance qu’il ne montrait pas dans les épisodes précédents pour le joueur moyen.
Mais tout n’est pas parfait, et le jeu souffre de phases de plateformes peu précises qui demandent un certain temps d’adaptation. Il est facile en commençant l’aventure de tomber d’une plateforme et même après une vingtaine d’heures de jeu cela peut encore arriver.

Un point qui fait débat est celui de la disparition des phases d’exploration. Pour moi cela enlève les temps morts qu’il y avait dans les épisodes précédents, mais pour certains cela peut se révéler énervant car au final le jeu est une succession d’arène avec des phases de plateformes. L’autre point qui peut faire grincer des dents, c’est la disparation du côté hardcore du jeu : pour un joueur habitué à la série, le défi dans le jeu arrivera dans le mode Son of Sparda (équivalent à un mode hard) et les modes de jeu supérieurs (Heaven or Hell, Hell or Hell, Dante Must Die), même si selon moi la disparition du coté hardore nous permet d’avoir enfin un Dante plus puissant.


Du coup pour fumer sa clope ou se toucher, c'est moins pratique

Question durée de vie, si le mode nephilim (normal) demande une douzaine d’heure pour se terminer il faut compter sur les modes de difficultés supérieures pour gonfler la durée de vie, et l’énergie dégagée par ce nouveau titre et Dante vous pousseront à coup sûr à les faire juste pour vous amuser à détruire des vagues d’ennemis de plus en plus puissant. Sinon pour ceux qui aiment jouer à celui qui a la plus grosse (le platine quoi. Tu te reconnaîtras Aka) il faudra compter une quarantaine d’heures environ.
On en vient au centre de la polémique qui a touché DmC dès le premier trailer, à savoir son histoire : que vaut ce Dante jeuns et son attitude qui semble très différente de l’ancien ? Il passe son baptême du feu haut la main, même si au départ le design de ce Dante me mettait le doute, au final en action il passe très bien. Il possède un langage plus cru que le précédent, mais ce n’est pas non plus le festival des insultes de bistrot comme certaines vidéos le laissaient entrevoir. Dante est finalement très proche dans la personnalité de son équivalent albinos, il est sûr de lui, se moque de ses ennemis et fait des acrobaties à gauche et à droite. La seule différence est qu’ici son temps de paroles est plus important, lui offrant à mon goût, une personnalité plus forte que l’ancien.
Cette présence est due à une narration plus importante que dans les anciens Devil May Cry et surtout une histoire mieux racontée que dans les précédents opus. Mais je crois que ce qui m’a le plus marqué dans cet épisode est vraiment la façon dont Ninja Theory a repris et adapté la mythologie Devil May Cry. Dans DmC, Dante et Vergil sont des nephilims, enfants d’un démon et d’un ange, mais n’ont plus à vivre de la légende de leur père car ici point de Sparda, le démon légendaire ayant défendu à lui seul l’humanité, qui est ici est l’ancien bras droit de Mundus mais fut considéré un traître du à son union avec l’ange Eva. La relation entre Dante et Vergil est aussi plus approfondie que dans DMC 3, nous faisant apprécier Vergil.

Les scénaristes du studio ce sont aussi amusés à répondre à des questions que certains joueurs pouvaient se poser, allant de la plus stupide comme : « Mais comment cette putain d’épée arrive à se coller au dos de Dante sans rien pour l’accrocher ?! » ou encore « Il cache ses armes dans son cul ?! » ; à celles liées à l’univers : « Et l’humanité dans tout ça a-t-elle connaissance des démons ? ».
Au final, même si l’univers est visuellement différent, dans son esprit il s’inscrit dans la même lignée que les anciens Devil May Cry avec une certaine exagération, des cascades en pagailles et du démon à détruire.

Je vais finir ce test sur la Bande-son faites par Noisia avec quelques chansons tirées du dernier album de Combichrist. Les musiques faites par Noisia se révèlent tout à fait excellentes et renforcent l’univers crée par Ninja Theory, celles-ci offrant un punch supplémentaires aux combats. Les musiques de Combichrist quant à elles sont biens choisies et moi qui ne suis pas fan de ce genre de groupe ait plutôt bien apprécié les différentes musiques ainsi que leurs utilisation. Le jeu offre des voix françaises de bonnes qualités même si le lypsynch donne l’impression d’avoir affaire à des ventriloquistes par moments.

Pour résumer, Ce DmC est vraiment un excellent cru venu relancer la licence, cet épisode relance la licence avec un bon coup de fouet et malgré l’aspect visuel différent des épisodes précédents, une fois le jeu en mains on se rend vite compte que Ninja Theory connaissent la licence et n’ont aucune intention de la massacrer. Ils ont donné naissance ici à un BTA rapide, nerveux et ne laissant que très peu de temps mort.
Note finale : 8/10

Ragna-S


Dernière édition par Ragna-s le Mer 30 Jan 2013, 2:41 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

 Sujets similaires

-
» Blind Test Disney
» [Lego] Test Lego Atlantis
» [Test] Panda feu-eau by Kankei-Suki
» WARHAMMER MODERN BATTLES TEST
» [Software] Jeux Bonus d'après BIONICLE 1, le Mask de Lumière. (y compris un test de "Toa" )
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

[Test] DmC : Devil May Cry :: Commentaires

avatar
Re: [Test] DmC : Devil May Cry
Message le Mer 30 Jan 2013, 2:32 pm par Aka
Une semaine seulement pour publier le test, parfois je m'etonne moi-même de ma réactivité :aka

Sinon bon test, j'ai hate de le tester avec toi du coup.
avatar
Re: [Test] DmC : Devil May Cry
Message le Mer 30 Jan 2013, 3:54 pm par ylno
Y a pas plus grand comme image de présentation ?
avatar
Re: [Test] DmC : Devil May Cry
Message le Mer 30 Jan 2013, 4:04 pm par Phanto
Tiens, Noisia. <3
avatar
Re: [Test] DmC : Devil May Cry
Message le Mer 30 Jan 2013, 4:49 pm par Aka
J'ai une photo du cul de ta soeur en gros plan, ça ira ou tu va encore trouver le moyen de faire le ronchon ?
Re: [Test] DmC : Devil May Cry
Message le Mer 30 Jan 2013, 5:44 pm par Invité
Trop petite l'image de présentation.
avatar
Re: [Test] DmC : Devil May Cry
Message le Mer 30 Jan 2013, 6:48 pm par roronoa-zorro
Très bon test. Maintenant, tu fais chier, j'ai envie de l'acheter!!! Putain de début d'année chargée en BTA...
avatar
Re: [Test] DmC : Devil May Cry
Message le Mer 30 Jan 2013, 7:23 pm par DarkAnother
tl;dr
avatar
Re: [Test] DmC : Devil May Cry
Message le Mer 30 Jan 2013, 7:31 pm par ylno
L'unreal engine 3 en 2013 quand même. laporte

Remarque, avec la Wii u faut pas l'enterrer trop vite.
avatar
Re: [Test] DmC : Devil May Cry
Message le Mer 30 Jan 2013, 7:49 pm par roronoa-zorro
C'est surtout que capcom, niveau moteur il a quand même mieux... Le havok est aussi bien, et le MT framework est juste excellent. Ninja theory quoi
Re: [Test] DmC : Devil May Cry
Message  par Contenu sponsorisé
 

[Test] DmC : Devil May Cry

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Geek Ta Mère :: Articles-
Sauter vers: