Geek Ta Mère
Bienvenue sur GTM !

Prends un peu de temps et inscris toi ! On réserve une belle section pour les habitués.



 
PortailAccueilS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQMembresGroupes

Partagez | 
 

 Resident Evil 6 : j'ai sacrifié 70€ pour vous

Aller en bas 
AuteurMessage
Ragna-s
Branleur
avatar

Messages : 177

24102012
MessageResident Evil 6 : j'ai sacrifié 70€ pour vous

Bon après des mois d'absence et a la demande d'Aka je poste ce petit message à caractere informatif (et puis pour me faire un ennemi aussi).

Question spoilers, sachons rester simple : Le fin mot de l'histoire ? Ada possède un clone, crée par son ex-boss qui est aussi le créateur de Néo-Umbrella. Le clone pète une durite, et decide de detruire le monde pour prendre la place d'Ada.
Fin.


Oh mon Dieu...ils ont testé le jeu

Mais sinon Resident evil 6 c'est un peu ce mec a qui on a coupé une jambe et qui tente de courir. On apprécie l'effort mais on sent qu'il est pas fait pour la course. Je m'explique plus en détails :

Graphiquement tout d'abord, le jeu propose du beau :
La modélisation des personnages par exemple est superbe, les personnages sont très bien détaillés et se salissent tout au long de l'aventure au lieu de rester propre comme cela se fait habituellement. Mais à côté de cela Resident Evil 6 propose des textures bien souvent dégueulasse et des éléments 2D qui donne envie de vomir et que même la 3DS n'oserais afficher. Mention spéciale a l'épilogue de Léon proposant l'environnement le plus affreusement modélisé de ces 10 dernières années.

Le gameplay... ah le gameplay ! y a des idées dans le dernier Resident Evil, par exemple notre perso peut enfin se bouger les miches tout en étant en mode visée. Pas que je n'aimais pas le mode balais dans le cul des précédents mais ça faisait un petit peu beaucoup chier. A part ça, hormis un système de couverture qui ne sert à que dalle dans les modes de difficulté inférieurs et chiants à utiliser dans les modes de difficulté supérieurs. Mon autre grippe quant au gameplay est du aux combats face aux boss : on ne sait juste ABSOLUMENT PAS si nous leur faisons des dégâts ou si nous leur offrons un massage thaïlandais au plombs. Et je ne parle pas de barre de vie ou quoi que ce soit mais du fait que lorsqu'on leur tire dessus les boss continuent leur petit bonhomme de chemin comme si de rien n'était.

Le multi propose un mode co-op super sympa dans le sens où au niveau caractéristique, le deuxième personnage ne fait pas que de servir de support/esclave/coffre : il possède ses propres moment dans l'histoire et donne donc au joueur deux, l'impression d'être dans l'histoire et non pas d'être un mec qui s'est paumé et suit le héros. Les moments de support s'alternent généralement entre les deux personnages et se révèlent assez différents pour donner envie de tenter les différentes campagnes avec tout les persos pour voir ses petits moments différents. On peut aussi se retrouver lors des intersections de campagnes à la faire avec des joueurs jouant une campagne différente. Par exemple, on peut se retrouver avec un joueur jouant léon et l'autre chris à un moment de leur histoire où ils se rejoignent. C'est un système intéressant mais très très peu exploité.

Je vais séparer le déroulement des différentes campagnes afin d'y gagner en clarté :

Léon :
Lui c'est le retour de resident evil 4 sur ses trois premiers chapitres, avec un chapitre après la première partie insipide qui se montre en tant qu'hommage à resident evil 2 (on y trouve même un flic dont c'est le premier jour), par contre scénaristiquement parlant c'est insipide mais vraiment et surtout Léon se montre aussi intelligent qu'un babouin atteint d'un cancer du cerveau et encore je me montre méchant envers le babouin. Le personnage dans sa campagne se fait absolument détruire dans sa mythologie tellement il se montre con, après Raccoon City et tout son taff au gouvernement on s'attend à trouver un agent sur-entraîné, un peu paranoïaque : eh ben non ! On a le droit a un putain de rookie ! Par exemple à la fin du chapitre trois, il demande à une collègue de faire croire qu'il est mort à son gouvernement afin d'éviter de se faire arrêter mais ça ne l'empêche pas de prendre l'avion avec d'autres personnes en montrant bien qu'il a deux flingues sur lui. Ah et mention spéciale à la porte sans serrure nécessitant une clé et à la mouche géante servant de boss final. Après niveau rythme, il s'agit de la campagne la mieux foutue car allant crescendo au fur et à mesure de ses chapitres, nous offrant ainsi une aventure qui tient bien la route.


On a retrouvé StarKiller, il s'amuse chez Romero

Chris :
Son aventure est un gros TPS explosif offrant ses bons moments d'actions. Malheureusement cela se fait au dépend d'un rythme qui, à la fin, se révèle poussif car se basant trop sur le spectaculaire du début jusqu'à la fin et proposant deux moments venant casser le gameplay habituel, mais au final ne servant absolument à rien à part briser l'adrénaline obtenue jusque là. Mais bon reste que Chris nous revient en forme et ressemble enfin à un être humain plutôt qu'au fils de The Hulk et d'un catcheur américain. Au niveau scénaristique sa campagne tient la route avec ce qu'il faut de retournements et de situations explosives pour nous donner envie de poser les pieds sur la table, se gratter les couilles et boire une bonne bière.

Jake :
C'est le "Resident Evil 3 Nemesis" de cet épisode. Jake et Sherry (qui as pris de très belles formes depuis le second épisode - Note d'Aka : je suis deception :akacor -) sont poursuivis durant toute la campagne par le petit frère du Nemesis remplaçant sa célèbre phrase "Starsssss" par un bras mécanique faisant office de couteau suisse, gadget tellement performant que même l'Inspecteur Gadget le veut. Cette pression de l'Urstanak (pas sûr de l'écriture exacte) rend cette partie de l'aventure assez différente des deux autres campagnes, surtout lors des apparitions de ce monstre. Le rythme de l'aventure grâce à cela est assez solide et se révèle prenant du début jusqu'à la fin.
Fin où se trouve le combat de boss le plus improbable et le plus minable de toutes la série. Au niveau scénario, la campagne ne sert absolument à rien car n'apportant vraiment rien à part la révélation sur les origines de Jake que l'on peut obtenir dans la campagne de Chris.

Ada:
Elle, sa spécialité c'est l'infiltration, malheureusement pour elle on n'est pas dans un Metal Gear Solid, donc on se retrouve avec une aventure un peu patchwork avec du Léon, du Chris, et du Jake et pour faire le truc un peu plus perso, ils ont rajouté deux moments où on peut se la jouer 'infiltration". Bon j'ai fait ma phrase faux cul véridique du test donc je peux avouer que le rythme de sa campagne est finalement très bien équilibré à part pour deux moments : un où l'on se retrouve à jouer les snipers sans défi véritable en mode solo et ensuite un moment où l'on cherche surtout à esquiver un ennemi bien tenace. Après ça, Ada aura énormément de moments repompés sur les autres campagnes donc à ce moment là, vous les connaitrez déjà, seul l'angle de caméra changera.

Les doublages : Doublage FR ... Oh mon dieu sautez du navire ! tuez les enfants ! sauvez les chiens .... Nan je déconne en fait le doublage fr se révèle très solide malgré un lyp synch se trouvant à la ramasse par moment et la voix de léon demandant de s'y habituer.

En conclusion Resident Evil 6 se révèle être un jeu AAA auquel Capcom a tiré une belle balle dans le pied et en a fait un truc très bancal : le jeu propose des idées intéressantes et bien fun pour remettre à jour la série, mais derrière ça, on retrouve un jeu plombé par des choix de design, gameplay ou simplement des graphismes qui nous font nous demander si le mec qui a tester le jeu est pas le même qui a laissé passer la scène de mort de Marion Cotillard dans The Black Knight lors du montage.

6/10

Ragna.
Revenir en haut Aller en bas

 Sujets similaires

-
» Resident Evil "Afterlife" - Chris & Alice
» Très bonne nouvelle pour vous !
» De retour pour vous (re) jouer un mauvais tour.
» Exemple pour vous présenter:
» Quelques sort du Roublard, rien que pour vous :D
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Resident Evil 6 : j'ai sacrifié 70€ pour vous :: Commentaires

avatar
Re: Resident Evil 6 : j'ai sacrifié 70€ pour vous
Message le Mer 24 Oct 2012, 8:34 pm par ylno
Sympa le test merci.

Aka, tu fais le correcteur du coup ?
avatar
Re: Resident Evil 6 : j'ai sacrifié 70€ pour vous
Message le Mer 24 Oct 2012, 8:36 pm par Aka
J'ai corrigé une partie du test, et réécrit quelques petites parties, mais je t'avoue que j'ai vraiment une flemme monstre ce soir de tout faire correctement.
avatar
Re: Resident Evil 6 : j'ai sacrifié 70€ pour vous
Message le Mer 24 Oct 2012, 8:42 pm par Phanto
Citation :
Néo-Umbrella
...
Re: Resident Evil 6 : j'ai sacrifié 70€ pour vous
Message le Mer 24 Oct 2012, 8:54 pm par Invité
Je ne ferais pas de test étant-donné que c'est exactement ce que je dirais, hormis que je lui attribue un bon 7.5/10, rien que parce que Capcom a montré qu'il voulait se bouger le cul après RE5
avatar
Re: Resident Evil 6 : j'ai sacrifié 70€ pour vous
Message le Dim 28 Oct 2012, 5:30 pm par roronoa-zorro
Euh, sauf qu'en lisant le test de Ragna, ça done l'impression justement que capcom a pas eu envie de se bouger le cul plus que ça: ils ont assuré le minimum pour que ça passe mieux que RE5 et puis basta...
avatar
Re: Resident Evil 6 : j'ai sacrifié 70€ pour vous
Message le Lun 12 Nov 2012, 10:06 pm par ylno
Pourquoi cette putain d'image du haut ne s'affiche pas sur le portail ? :dilarue:
Le portail est moche. emo



Bon sinon darka, balance ton avis.
avatar
Re: Resident Evil 6 : j'ai sacrifié 70€ pour vous
Message le Lun 12 Nov 2012, 11:37 pm par DarkAnother
J'y ai pas touché, c'est Vonder qui y a joué une demi heure chez moi.
 

Resident Evil 6 : j'ai sacrifié 70€ pour vous

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Geek Ta Mère :: Articles-
Sauter vers: