Geek Ta Mère
Bienvenue sur GTM !

Prends un peu de temps et inscris toi ! On réserve une belle section pour les habitués.



 
PortailAccueilS'enregistrerConnexionRechercherCalendrierFAQMembresGroupes

Partagez | 
 

 [Test] Trine

Aller en bas 
AuteurMessage
DarkAnother
Coucou, tu veux qu'on se fasse des bisous ?
avatar

Messages : 11933
Age : 27
Localisation : Belgique

04042011
Message[Test] Trine

Il faut bien l’avouer, quand on compare le contenu du Playstation Store avec celui du Xbox Live Arcade, ce dernier est bien mieux fourni. Cependant, si vous possédez une PS3, rassurez-vous, tout n’est pas perdu ! Vous pourrez tout de même télécharger quelques perles sur votre machine, dont Trine (pour la modique somme de 10€, contre 20 à son lancement en 2009), que j'ai testé pour vous.
La première chose qui surprend lorsque l’on démarre le jeu, c’est la narration type conte de fée (« il était une fois dans un pays lointain »), qui vous fera forcément retomber en enfance à la belle époque où votre maman lisait un livre au chevet de votre lit pour vous aider à vous endormir. L’histoire, si elle n’est pas extraordinaire ni vraiment originale, est toute mignonne et agréable à suivre, au travers de la narration qui a lieu lors de chaque changement de niveau, et des quelques dialogues entre les personnages (jamais plus de quelques phrases par stage, mais qui font souvent mouche).
Après la rapide introduction du jeu, vous vous retrouvez à diriger votre premier personnage, la voleuse, dans un niveau qui, à l’instar d’un tutorial, vous oblige à utiliser toutes vos capacités pour en voir le bout. Cette dernière dispose d’un grappin pour s’accrocher aux surfaces en bois et d’un arc à flèche pour tirer… des flèches, bien utiles contre les ennemis (des squelettes, principalement). Ensuite, c’est à un second personnage de faire son apparition, un magicien d’abord capable de faire apparaître des cubes, puis des planches et enfin des triangles, afin de s'en servir comme plateformes (où pour les balancer à la gueule de ses assaillants, au choix). De plus, il peut également déplacer plusieurs objets à distance, ce qui s’avère souvent bien pratique. Enfin, le troisième et dernier protagoniste de l’aventure pointe le bout de son (gros) nez, c'est un guerrier bourrin et stupide qui ne pourra pas faire grand chose d’autre que de donner des coups d’épées et de se protéger avec son bouclier.

Bien qu’ils soient au début trois personnes séparées, ces trois futurs héros se retrouvent rapidement prisonnier d’un sortilège qui les lie entre eux et les rend inséparables. Vous l’aurez compris, ce sort est le prétexte au principe du jeu : 3 personnages aux capacités bien distinctes qui, bien qu’ils visent des objectifs différents, se retrouvent dans l’obligation de coopérer pour retrouver leur liberté et, accessoirement, sauver le monde d’une terrible malédiction, ce qu’ils ne pourront faire qu’en s’entraidant.
Trine étant plus un jeu de plateforme que d’action, ce sont surtout le magicien et la voleuse qui vous seront utile dans la progression des 15 niveaux qui parcourent l'opus, le rôle du guerrier étant plus secondaire, et le devenant de plus en plus au fil de l’aventure, tant les phases de bourrinage d’ennemis se feront préférablement avec la voleuse qui devient aussi puissante (si pas plus) que lui, et a l’avantage de pouvoir attaquer à distance. C’est un des rares inconvénients du jeu ; le principe de ce dernier étant l’interaction permanente entre trois personnages, il aurait été plus intéressant de les rendre entièrement complémentaires ; le fait que l’utilisation d’un des trois compères soit presque facultative est regrettable.

Tant qu’on parle d’inconvénient, abordons le second : la durée de vie du titre. Si vous rushez les niveaux sans vous préoccuper des divers trésors et fioles qui y sont cachés, vous n’en aurez pas pour plus d’une heure trente avant d’arriver à la fin. En revanche, si vous souhaitez améliorer au maximum vos personnages et trouver tous les secrets qui parsèment les stages, comptez à peu près le double. Rien de transcendant tout de même, mais pour dix euros, c’est tout à fait acceptable, surtout avec la rejouabilité plutôt élevée du titre.

Graphiquement, le jeu est très joli, les quelques environnements qui le parsèment (forêt, donjons et cavernes) sont très colorés et évoquent une fois de plus les univers de contes de fées. En ce qui concerne la musique, c’est à peu près pareil, elle colle parfaitement à l’univers fantastique de Trine, et est donc très agréable à entendre, même si elle aurait pu être plus variée, car toutes les chansons se ressemblent, et on n’en entend pas plus de trois ou quatre au long de l’aventure.
Enfin, abordons le gros point fort du jeu : la jouabilité. Quand je joue à Trine, je ne peux m’empêcher de penser à la chronique de l’AVGN sur la série des Castlevania, et principalement à son avis sur le quatrième, qu’il complimente sur sa maniabilité exceptionnelle, en tenant ces mots : « la clé dans ce jeu, ce sont les contrôles, vous sentez que vous avez le contrôle » (ça donne mieux en anglais) ; dans Trine, c’est exactement pareil. Vous ne faites qu’un avec les trois personnages. Derrière ce léger paradoxe, comprenez qu’une fois les contrôles rentrés dans votre crâne, vous échouerez rarement à ce que vous cherchez à accomplir. Trine est un exemple dans ce domaine, parce qu’il allie un gameplay simple à une multitude de possibilités (il n’y a jamais qu’une façon de progresser dans un niveau, chacun de ceux-ci peut être fait d’un grand nombre de manières différentes. Certains préfèreront créer des plateformes un peu partout avec le mage pour éviter de se casser la gueule, et d’autre préféreront voltiger avec le grappin de la voleuse en risquant bien souvent d’aller l’empaler sur des pics ou de la laisser finir sa course dans un ravin). Toutefois, on ressent que le jeu a été programmé pour être joué sur PC, le traçage de formes avec le magicien, et la localisation de l’endroit où la voleuse accroche son grappin étant un peu délicats avec la DS3, et bien plus précis avec une souris.
Pour conclure ce test, parlons de la présence d’un dlc sur le PSN au prix de 99 centimes, contenant un seizième niveau pour le jeu. Ne l’achetez pas, il se parcoure en deux minutes, et est en totale opposition avec le principe de Trine. Vous êtes poursuivi par de la lave en fusion et vous devez grimper pour atteindre le plus rapidement le sommet, sans donc pouvoir réfléchir à ce que vous foutez ; vous rushez de peur de finir cramé, et ce n'est pas ça, Trine: Trine, c’est un jeu qui se contemple, un jeu où on prend le temps de réfléchir à ce que l’on va faire pour avancer. Non pas que les énigmes y soient vraiment corsées, mais plutôt qu’on cherchera toujours différentes manières de progresser pour utiliser au maximum les compétences des protagonistes, et que ce n’est pas possible dans un niveau comme celui proposé dans le DLC.

18/20



Seto, étudiant toujours à son école de jeux vidéos, aurait apparemment obtenu un premier stage chez Frozenbyte, les développeurs de Trine
Revenir en haut Aller en bas

 Sujets similaires

-
» Blind Test Disney
» [Lego] Test Lego Atlantis
» [Test] Panda feu-eau by Kankei-Suki
» WARHAMMER MODERN BATTLES TEST
» [Software] Jeux Bonus d'après BIONICLE 1, le Mask de Lumière. (y compris un test de "Toa" )
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

[Test] Trine :: Commentaires

avatar
Re: [Test] Trine
Message le Lun 04 Avr 2011, 8:32 pm par ylno
Ce tacle. :troll?:

:balladur:


Joli test !
avatar
Re: [Test] Trine
Message le Lun 04 Avr 2011, 8:36 pm par DarkAnother
Merci. Je me rends compte en le relisant que j'aurais pu aborder quelques autres points (la vue en 2D de côté, ou encore le fait qu'il y a toujours un seul perso à l'écran qu'on peut changer à tout moment) mais bon, ce qui est fait est fait.
avatar
Re: [Test] Trine
Message le Mar 05 Avr 2011, 9:09 am par roronoa-zorro
Rien que pour la fin, tu as tout mon respect.
avatar
Re: [Test] Trine
Message le Mar 05 Avr 2011, 12:34 pm par DarkAnother
Merci merci. Mais lisez quand même le test quand vous aurez le temps, et achetez ce pur jeu ! (Et a mon avis il doit rester une place ou l'autre sur mon compte, donc si quelqu'un est trop pauvre pour le prendre, il peut toujours me demander mon mot de passe).
avatar
Re: [Test] Trine
Message le Mar 05 Avr 2011, 12:38 pm par Phanto
Je l'ai lu, mais la play 3 n'est pas chez moi. :roumain:
avatar
Re: [Test] Trine
Message le Mar 05 Avr 2011, 12:44 pm par DarkAnother
Sinon, tu dois pouvoir le trouver facilement pour PC, la jouabilité y sera meilleure, et je pense pas que ça nécessite une machine de compétition.
avatar
Re: [Test] Trine
Message le Mar 05 Avr 2011, 2:29 pm par roronoa-zorro
Mais je l'ai deja moi Mais comme c'est un pote qui l'a acheté, je sais pas pourquoi je me suis pas senti l'obligation de le finir...
avatar
Re: [Test] Trine
Message le Mar 05 Avr 2011, 2:49 pm par DarkAnother
Alors tu n'as aucune excuse, il est si court... (ta copine te le dit souvent).
avatar
Re: [Test] Trine
Message le Mar 05 Avr 2011, 7:32 pm par roronoa-zorro
Non ça c'est le contraire...
Re: [Test] Trine
Message  par Contenu sponsorisé
 

[Test] Trine

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Geek Ta Mère :: Articles-
Sauter vers: